Je suis heureux malgré tout, mais il me manque encore des tas de choses pour que le bonheur soit complet ; c’est la destinée ; j’espère quand même que ma belle étoile ne me quittera pas, mais seulement voilà, l’attaque est à 8 heures du matin et il n’y a plus d’étoiles…

Arthur -16 avril 1917

Paroles de Poilus – Lettres de la Grande Guerre sous
la direction de Jean-Pierre Guéno et Yves Laplume.

peinture07gm